フランスの新聞がPaul Biyaの遺産について話しています

Le débat autour de la succession de Paul Biya à la magistrature suprême préoccupe plus d’un. Il s’entretient aussi bien sur la scène politique nationale qu’internationale.

La Une de La lettre du Continent, (c) capture d’écran

Les funestes présages sur l’identité du troisième chef d’État du Cameroun se font succéder au rythme des convulsions et de crises que traverse le pays. Après la Une à polémique du journal panafricain 若いアフリカ 2月17の2019, c’est le tour du media français La lettre du continent d’entretenir la polémique.

Dans son édition N°798 du 10 avril 2019, le journal remet au gout du jour, le fameux débat de succession, et croit savoir que Paul Biya, au pouvoir depuis 37 ans, serait à son dernier mandat. Sans toutefois s’éloigner de l’analyse farfelue de Jeune Afrique, le journal révèle dans ses colonnes que l’incarcération de Mebe Ngoh serait l’œuvre du Ministre d’État, Secrétaire général à la Présidence de la république pour éloigner celui-ci des ambitions présidentielles.

Notre confrère dans son article daté du 10 avril 2019 intitulé « Qui peut succéder au sphinx Biya ?», indique avec assurance que フェルディナンド・ゴーゴ・ゴー aurait une main invisible sur l’arrestation de l’ancien ministre de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo’o.

この記事は、最初に登場しました https://www.lebledparle.com/actu/politique/1107360-revelation-un-journal-francais-parle-de-la-succession-de-paul-biya